Le « nouveau » phénomène inquiétant : le bore out. 1


Le « burn out » on en parle, le « bore out » on le cache

Bore OutSi désormais tout le monde a entendu parler du burn out et que ce dernier est de plus en plus pris en compte dans le monde du travail, en revanche, le « bore out » reste caché car presque honteux. En effet, en ces temps de crise, il est fort mal venu de se plaindre de s’ennuyer au travail. On risque de s’entendre répondre que l’on a la chance d’avoir un emploi et que si les heures sont plutôt creuses, c’est une opportunité et non un problème. Mais la réalité est bien différente. S’ennuyer quelques heures ou quelques jours par mois au travail, personne ne va vraiment s’en plaindre mais lorsque le phénomène est récurrent cela peut entraîner de graves complications.

 

La vie au travail synonyme d’ennui

Lorsque la vie au travail est en permanence synonyme d’ennui, il faut avoir un moral d’acier pour y survivre. A force de s’ennuyer chaque jour, chaque semaine et chaque mois, certains finissent par craquer. Selon différentes études, il y aurait entre 15 et 25 % de salariés qui souffriraient d’ennui au travail. Et toutes les tranches d’âges sont concernées. Le problème avec le bore out c’est que l’on n’ose pas en parler ; avoir un travail aujourd’hui apparaît comme une chance et on culpabilise encore davantage lorsque l’on s’ennuie. Cette situation se présente lorsque le travail n’est pas valorisé, quand il n’y a pas assez de tâches pour tous ou qu’elles manquent sérieusement d’intérêt.

Comment s’en sortir

Group studyLa première chose à faire, c’est d’en parler ! extérioriser permet de se soulager. Vous verrez aussi que vous n’êtes pas seul et arrêterez de culpabiliser. Ensuite, il faut se donner les moyens de sortir de cette situation : demander de nouvelles fonctions à votre manager, changer d’emploi ou encore suivre une formation. Un dentiste qui s’ennuie peut par exemple suivre une formation du Cisco, école d’orthodontie à Paris, pour pratiquer de nouveaux actes médicaux. Un informaticien peut suivre une formation de webdesigner et se lancer dans la création de site web… N’hésitez pas à tenter de nouvelles choses pour faire bouger le quotidien et retrouver l’envie !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Le « nouveau » phénomène inquiétant : le bore out.