Le traitement des pièces mécaniques par chromage dur


La protection contre le frottement

DSC_9332Le frottement est l’ennemi n°1 des pièces mécaniques, entraînant fréquemment leur usure prématurée. Le traitement par chromage électrolytique d’une pièce mécanique permet d’augmenter sa résistance au frottement, et donc de prolonger d’autant sa durée de vie.

La géométrie de la pièce comme sa rugosité sont respectées durant ce traitement, qui est applicable aussi bien à des pièces neuves qu’à des pièces rénovées : le procédé de chromage électrolytique a pour résultat le dépôt d’une couche uniforme de chrome en surface de la pièce métallique, et ceci quel que soit le métal sous-jacent (acier inoxydable ou non, alliages cuivreux ou bien encore fontes).

La prévention contre la corrosion

Le recours au chromage électrolytique permet également de se prémunir contre la corrosion, la couche superficielle de chrome dur résistant à la plupart des corps chimiques attaquant les métaux (et en particulier à l’oxydation sous l’action de l’humidité). Cette action anticorrosion peut si nécessaire être renforcée par un chromage multicouche.

LOGO-VERBRUGGE-TECAL1-610x350La longue expérience de Verbrugge Técal, spécialiste du traitement des métaux depuis trois quarts de siècle, et la constante remise à niveau de sa ligne de production, intégralement informatisée, assure la réalisation de ces traitements dans de parfaites conditions. Le traitement peut être réalisée en standard sur des pièces cylindriques ou planes, mais également sur des pièces de géométries plus complexes. Il est en revanche déconseillé de recourir à la soudure après chromage dur, ce procédé étant susceptible de porter atteinte à la couche protectrice.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *