La phobie sociale : une maladie anxieuse handicapante


stress-391657_960_720La phobie sociale met une personne en état de forte anxiété et de gêne passagère. Cette maladie peut se présenter lors d’une prise de parole en public, durant une cérémonie ou un exposé, pendant un entretien d’embauche, lors d’un appel téléphonique en public, le temps d’une discussion entre un inconnu… De manière générale, le sujet a peur d’être jugé négativement ou de se ridiculiser.

Les symptômes de la phobie sociale

La phobie sociale est surtout marquée par une peur intense poussant le sujet à rougir soudainement, à transpirer, à frissonner ou à trembler durant la conversation. Ces crises de panique sont par la suite accompagnées d’un bégaiement pendant la prise de parole. La plupart des personnes atteintes de la phobie sociale ont généralement moins de 20 ans, mais le souci peut perdurer avec les années et devenir réellement handicapant pour la vie privée comme professionnelle. Ce problème amène en effet un individu à éviter toute situation sociale de peur de s’humilier ou d’être critiqué par une ou plusieurs personnes.

anxiety-1337383_960_720

Les causes de la phobie sociale

La phobie sociale est souvent héréditaire et peut devenir un problème psychologique s’il n’est pas traité. Elle peut être également causée par la timidité. Mais de quoi ces personnes ont-elles peur ? La majorité des phobiques sociaux craignent les regards des autres, leurs jugements, ainsi que les critiques négatives. En général, les sociophobes de nature perfectionnistes sont exigeants envers eux-mêmes et ont du mal à accepter un échec. Suite à cet « auto-jugement », ils craignent les jugements des autres.

Comment prévenir et soigner la phobie sociale ?

sophrologiePour prévenir la phobie sociale, il est très important d’adopter un mode de vie stable afin de diminuer le taux d’anxiété. Il faut entre autres savoir équilibrer le travail, le repos et les loisirs. Il est aussi recommandé de réduire la consommation de café ou d’alcool, d’avoir une bonne alimentation, et faire de temps en temps de l’exercice physique. Le traitement peut se faire par psychothérapie (TCC individuelle/en groupe) ou par pharmacothérapie (antidépresseurs/benzodiazépines*). La bibliothérapie (la thérapie par la lecture) peut également aider un sociophobe à guérir de son mal-être. Enfin, de plus en plus d’entreprise ou recours à la formation en sophrologie pour aider les employés à se sentir mieux au travail. Ce type de thérapie peut donc également être orienté pour le traitement des phobies sociales. Plus d’infos sur www.cassiopee-formation.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *