Entreprise : quel avenir pour le secteur de la logistique ?


La logistique est un secteur en pleine mutation, qui offre de belles opportunités de métiers à venir, regroupant de multiples compétences. Ces métiers incluent la distribution, la production, le stockage, l’emballage, le traitement des commandes, l’expédition, ou l’organisation des trajets.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur l’évolution des métiers liés à la logistique, ainsi que sur les conséquences de la digitalisation de la chaîne de valeur.

Digitalisation de la Supply Chain, vers une e-logistique à tous les niveaux

Le secteur de la logistique est incontestablement en pleine évolution technologique, avec l’explosion du e-commerce et les nouveaux outils informatiques. Les logiciels de gestion intégrée, les outils de géolocalisation, l’identification par radiofréquence, les QR codes, ou les robots de palettisation, ont en effet permis d’effectuer un traçage des produits et d’assurer une meilleure gestion des stocks.

Désormais, on parle de e-logistique, avec la digitalisation de la Supply Chain par les entreprises, dans le but de se démarquer de la concurrence et de faire faire aux nouvelles exigences des clients.

Dans ce cadre, on assiste à une automatisation à tous les niveaux de la chaîne logistique, y compris les opérations répétitives, comme le filmage, l’emballage ou le cerclage. Des nouvelles machines d’emballage et de conditionnement ne cessent de voir le jour, dans le but de gagner un temps précieux, et de libérer les ressources humaines. Ces machines incluent les fermeuses de caisses, les fardeleuses, et la mise sous film rétractable.

Les métiers du transport et de la logistique, un nouveau levier du marché de l’emploi

Les métiers de la logistique représentent un marché dynamique de l’emploi, car ce secteur est porté par le développement du e-commerce et les nouvelles exigences de livraison en termes de rapidité et d’efficacité.

La transformation numérique du secteur de la logistique et de la Supply Chain est en marche au sein des entreprises, c’est un processus inévitable, et une évolution nécessaire. Elle permet de réduire les coûts de transport et de stockage, par l’intermédiaire de l’automatisation, de la connexion et de la collaboration sur l’ensemble de la chaîne logistique.

Avec l’expansion du commerce électronique, les points de vente sont également digitalisés, afin d’assurer plus de fiabilité, de mobilité, et de fluidité dans le parcours consommateur, entre le point de vente et le lieu de livraison. Des systèmes de tracking ont alors été développés, avec des interfaces spécifiques, où le client a la possibilité de saisir un numéro d’expédition, et de suivre le parcours de son colis en temps réel.

La digitalisation de la Supply Chain offre de nombreux avantages à la procédure d’achat, en améliorant l’efficacité des équipes et en facilitant la détection des sources d’économies. Plusieurs nouveaux métiers ont vu le jour, en rapport avec cette digitalisation.

La logistique urbaine, nouvel épicentre du secteur

Avec la révolution industrielle basée sur le « Just in time » et le « sur mesure », le transporteur prend une nouvelle dimension dans la chaîne de valeur, en se plaçant comme un vrai partenaire et en se rapprochant des attentes des consommateurs.

Dans ce cadre, les plans de transport ne cessent d’évoluer, pour devenir plus flexibles. Des transports autonomes ont également vu le jour, et les points de livraisons se sont diversifiés pour aller au plus proche du consommateur, comme les points relais, les boxes, ou les bureaux.

Pour augmenter encore plus les performances de la chaîne logistique, la diversification des modes de transport peut être nécessaire, comme l’utilisation des vélos, transports en commun, véhicules propres, fret ferroviaire…

De ce fait, les centres de stockage se rapprochent des villes et créent des nouvelles opportunités d’emplois, qui vont du chauffeur de véhicule au gestionnaire de stock.

Avec ce rapprochement des lieux de stockage des marchandises, associé à la multiplication des modes de livraison, l’ubérisation des transports devient quasiment inévitable. Il s’agit de la mise en relation entre le transporteur et l’expéditeur, à travers une interface web. Le système permet de géolocaliser les véhicules disponibles en temps réel, et propose aux entreprises de les utiliser pour les charger de leurs marchandises. Ainsi, la chaîne de valeur évolue en prenant en considération les enjeux écologiques et économiques.

L’évolution des métiers de la chaîne logistique

Les métiers du transport et de la logistique poursuivent leur montée en puissance, et occupent une position centrale au sein des entreprises. Les responsables des chaînes de valeur sont capables d’établir des stratégies et de gérer les contraintes internes et externes. Leurs compétences sont fortement valorisées, au point où ils siègent fréquemment dans les comités de direction.

Par ailleurs, certains métiers tendent à diminuer, voire à disparaître, avec l’émergence des nouvelles technologies et la robotisation. La digitalisation des entrepôts par des scanners, des drones ou des plateformes, entraînent en effet la diminution des besoins en certains postes proches du terrain.

A l’inverse, d’autres métiers sont de plus en plus demandés, comme les chefs d’équipe, ou les responsables d’exploitation.

Des compétences transversales sont attendues, dans ce contexte orienté vers l’innovation, incluant la capacité à travailler dans un milieu multiculturel, la mobilité, ou des qualités de fédérateur et de leader.

A tous les niveaux de la chaîne logistique, les métiers deviennent de plus en plus hybrides, avec des profils à double compétence, comme un transporteur qui est à la fois spécialiste en relations clients. Dans le futur, la Supply Chain sera sans doute plus collaborative, en intégrant à la fois les clients et les fournisseurs.

Le métier de manager de chaîne logistique est de plus en plus prisé dans le secteur du e-commerce. Il s’agit d’un spécialiste en logistique, orienté qualité de service, et capable de gérer la pression liée aux délais de livraison, souvent très serrés. La manager doit également avoir des compétences en informatique

D’autres postes clés du secteur sont également en plein essor, comme le métier de directeur e-logistique, responsable d’exploitation, ou chef d’équipe e-logistique.

Perspectives d’emploi pour les années à venir

Les métiers du secteur de la logistique sont certes en pleine mutation, mais les offres d’emploi n’augmentent pas en nombre, et l’avenir de plusieurs acteurs est menacé par l’extrême automatisation des postes.

La baisse des emplois devrait se poursuivre dans les années à venir, selon tous les indicateurs, elle touche plus particulièrement les emplois dans le transport, et la manutention.

En revanche, l’offre dans les métiers de techniciens et de cadres ne cesse de progresser de manière dynamique, grâce au développement du commerce, des procédures de régulation de flux, des volumes de marchandises et des échanges.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *