Quel avenir pour le jeu vidéo ?


Acheter et jouer à des jeux vidéo semble une évidence pour les générations actuelles, en particulier pour ceux que l’on nomme les « digital natives », nés dans l’ère du numérique. Pourtant entre Pong et le cinquième opus du phénomène GTA, le secteur du jeu vidéo a connu bien des mutations aussi bien au niveau structurel que du point de vue du game design. Que nous réserve demain et que peut-on attendre des jeux vidéo à l’avenir ? C’est ce que nous allons tenter de voir ici.

Une manette de Playstation 3, emblématique console de jeux vidéo

La course à l’immersion comme horizon ?

Oculus Rift, un casque de réalité virtuelle pour jeux vidéoLongtemps, l’Homme a rêvé de voler comme un oiseau : c’est désormais chose possible qu’il s’agisse de s’embarquer dans un avion de ligne ou de s’essayer au wingsuit. Le gamer, lui, rêve depuis toujours de vivre le jeu vidéo comme jamais en profitant d’une immersion poussée.

A l’inverse d’autres médias où l’on est que simple spectateur, le jeu vidéo nous invite à nous mettre à la place de quelqu’un : un soldat pendant le débarquement, un valeureux chevalier ou même une rock star en plein concert. Il est donc normal de vouloir s’immerger pleinement dans l’aventure dans laquelle on s’embarque et c’est justement la nouvelle marotte de l’industrie.

Fer de lance de ce phénomène, le grand retour des casques virtuels comme l’Oculus Rift qui avaient fait rêver toute une génération de joueurs dans le début des années 90 en promettant une immersion jamais vue auparavant. Malheureusement, à l’époque les promesses ne sont pas tenues et il aura fallu le projet d’un jeune américain de 19 ans pour voir l’industrie vidéoludique tenter à nouveau sa chance dans la réalité virtuelle.

Intervenant juste après le semi-échec de ce que l’on nomme le « motion gaming » (ces systèmes de jeu sans manettes comme la Wii de Nintendo ou la Kinect de Microsoft), cette nouvelle tentative d’incursion dans la réalité virtuelle pourrait bien permettre au jeu vidéo de se réinventer pour quitter les écrans des télévisions et immerger le joueur dans une aventure époustouflante. L’avenir nous le dira.

 

Le portable, nouvelle console de jeu ?

S’appuyant sur un taux d’équipement très important et des coûts très réduits, le jeu vidéo pour smartphones pourrait bien aussi être une piste à creuser. Si les premiers classiques du genre comme Candy Crush Saga et Angry Birds ont un temps été vus comme des jeux de sous-catégorie par la majorité des joueurs classiques, le jeu mobile se découvre un réel potentiel qui pourrait à terme faire concurrence aux consoles portables. Preuve en est, de grands studios comme les japonais Nintendo et Konami – après avoir longtemps boudé le genre – ont annoncé leur volonté d’investir ce marché naissant et prometteur.

On peut donc se prêter à imaginer un jeu Mario ou Pokémon qui tiendrait sur nos portables, histoire de pouvoir faire une petite partie en attendant le bus ou le métro. Capable de toucher une cible plus large que les consoles de jeu, le portable pourrait bien devenir un support de choix pour les éditeurs, aussi bien les indépendants qui y en ont déjà fait leur terrain de jeu que les géants de l’industrie.

 

Un secteur en devenir

Derrière le côté ludique du jeu vidéo, il faut aussi voir une industrie qui occupe une place de plus en plus importante dans la scène mondiale. Le succès éclatant de GTA V à sa sortie a battu de nombreux records et pas seulement dans l’univers vidéoludique puisqu’il est détenteur des records du produit de divertissement ayant généré le plus grand revenu en 24 heures (815 millions de dollars) ainsi que le plus rapide à atteindre le milliard de dollars (3 jours auront suffit).

Bref, le jeu vidéo est un élément sur lequel compter et l’avenir s’annonce radieux pour la branche. Cela n’empêche pas de nombreux studios de mettre la clé sous la porte à intervalles réguliers mais ces derniers sont toujours remplacés par de nouvelles structures ambitieuses et les quelques géants de l’industrie comme Nintendo, Sony ou encore le français Ubisoft figurent désormais parmi les sociétés les plus influentes au monde.

Une bonne raison qui explique en partie l’engouement des jeunes pour les métiers du jeu vidéo. Correctement formés, les développeurs, lead designers et autres graphistes du jeu vidéo permettront à ce secteur de monter encore en grade et d’offrir une expérience que l’on espère novatrice et sensationnelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *