L’e-commerce après les attentats de 2015


L’e-commerce fait partie des secteurs qui connaissent une expansion malgré la crise. Les attentats de 2015ont incité bon nombre de Français à effectuer de plus en plus d’achats en ligne. Et pour pouvoir maintenir leurs marges habituelles, les magasins physiques se trouvent obligés de proposer des offres promotionnelles.

La psychose profite au e-commerce

statistics-76199_640Dans l’ensemble, la crise actuelle n’a épargné ni les sites e-commerce ni les magasins physiques. Mais si ces derniers peinent à se redresser après la psychose entraînée par les attentats de 2015, il en va autrement pour l’e-commerce. Le délégué général de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) note que ces événements tragiques ont poussé les Français à privilégier les achats en ligne durant des semaines. Les courses dans les magasins n’ont repris leurs cours habituels qu’en décembre, toujours selon le délégué général du Fevad.

La complémentarité entre sites e-commerce et magasins physiques

Au 3e trimestre de 2015, l’e-commerce réalise un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards d’euros, soit une croissance de 16 % d’après la Fevad. Malgré tout, les Français ne se détournent pas complètement des magasins physiques. Nombreux sont les clients qui veulent voir, toucher ou tester les produits qu’ils achètent. De ce fait, ils ne se servent des sites marchands que comme sources d’informations. Sans oublier que la sécurité des modes de paiement reste une question épineuse. On constate en tout cas une certaine complémentarité entre les boutiques traditionnelles et les sites de vente en ligne.

La majorité des Français favorisent l’achat en ligne

e-commerce-402822_1280Même si les magasins physiques redeviennent des rivaux importants des sites e-commerce, ils ne sont pas près de les devancer pour autant. Et les attaques terroristes de l’année dernière ont affermi ce statu quo. Ces événements auront frappé de plein fouet la marge des boutiques traditionnelles vu qu’il n’y a pas eu de bousculade dans les centres commerciaux ou les boutiques parisiennes, même pendant la période de Noël ! Les statistiques publiées par La Voix du Nord indiquent 52,2 % de cyberacheteurs contre 29,2 % d’acheteurs physiques. Effectivement, l’e-commerce a gagné près de 800 000 consommateurs de plus en quelques semaines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *